Prestashop

Et ils passèrent à Prestashop – Introduction au CMS

24 janvier, 2018

Lorsqu’on travaille dans le Web, il y a des moments clés où nous devons mettre en place un site e-commerce (pour vendre des produits ou des services). Si acheter sur internet est devenu facile et sécurisé, la mise en place d’un e-shop peut s’avérer complexe, tant le choix de CMS est large. Entre Prestashop, WooCommerce ou bien encore Shopify, vous avez le choix. J’ai eu, pour ma part, l’occasion de tester Prestashop dans le cadre de mon emploi. Je vais donc vous partager mon expérience sur cet outil, et attirer votre attention sur des points cruciaux pour une installation sans encombre. Je ne vais ici parler que des parties où j’ai travaillé sur le projet. Tout le reste a été installé par l’agence (parfois mal) et je n’ai que rectifié certains points.

Pourquoi Prestashop ?

Utilisé par 35% des sites e-commerces Français1, Prestashop est le CMS de prédilection. Solution Open Source française développée depuis 2007, elle dispose d’une communauté importante. Il existe une multitude de thèmes et de plugins pour enrichir les fonctionnalités de base de Prestashop. En soi, la plateforme est très intéressante, mais il reste toujours à la configurer. Dans mon cas, nous sommes passés par une agence qui a installé et configuré le CMS, puis a créé un thème personnalisé.

Prestashop Logo

Avant tout, définir ses besoins fonctionnels

Il peut être rapidement tentant d’offrir dès le début énormément de fonctionnalités aux futurs clients. Cependant, il faut se méfier de ce trop ! En effet, installer trop de plugins et de fonctionnalités peut ralentir le site (très mauvais pour l’affichage sur Smartphone). Et cela peut devenir rapidement coûteux ! Entre le travail facturé par l’agence et surtout le prix des plugins (entre 30€ et 100€), votre facture va vite s’avérer salée.

Il est donc essentiel, avant de débuter la mise en place de Prestashop, de définir clairement vos besoins et d’apporter un cahier des charges précis à votre agence. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à en parler à votre agence, ils sont là pour vous conseiller. Attention cependant à voir assez loin ! Car certains plugins ne sont pas compatibles avec d’autres, vous pourrez donc perdre des fonctionnalités en cherchant à améliorer votre site (et même perdre de l’argent). Lors de l’élaboration de votre cahier des charges, définissez toutes les fonctionnalités que vous souhaiteriez avoir à long terme, et décidez lesquelles seraient facultatives à court terme. Ainsi, l’agence avec qui vous travaillerez pourra prévoir les modifications à venir et adapter son offre.

Si vous avez un doute sur les fonctionnalités, rendez-vous simplement sur les sites e-commerce que vous appréciez. Disposent-ils d’un système de fidélité ? D’un bon suivi client ? D’un slider sur l’accueil ? Listez vraiment tout ce qui vous plaît sur ces sites, mais aussi ce qui vous repousse. Faites différents scénarios, selon les pages sur lesquelles arrivent les internautes. Simplifiez au maximum le cheminement vers l’achat en pensant à sécuriser les transactions.

Bien entendu, ce raisonnement doit se faire par rapport à l’expérience client.

L’installation et la configuration

Une fois le cahier des charges défini, vous allez devoir décider comment installer le CMS. Vous pouvez ouvrir une boutique Prestashop clé en main, sur leurs serveurs, ou choisir d’installer vous même le CMS chez votre hébergeur (ou celui de l’agence que vous engagez). Personnellement, je préfère la seconde solution car l’installation est plus flexible et vous pouvez éditer les fichiers du CMS si besoin (à ne pas faire si vous ne vous y connaissez pas, au risque de corrompre votre site). Certains hébergeurs proposent l’installation automatique depuis votre espace de management, mais attention, il peut s’agir de versions obsolètes.

Je suis beaucoup moins à l’aise lorsque le site est hébergé par l’agence, car cela signifie que si vous souhaitez en changer, il faudra payer pour transférer vos données vers un autre serveur. De plus, vous êtes obligés de passer par l’agence dès que vous souhaitez modifier quelque chose, entraînant facturation (malgré le forfait maintenance). Il est donc préférable d’avoir son hébergeur avec ses accès, et d’en créer pour l’agence pour qu’ils puissent modifier votre site, sans le “prendre en otage”.

Définir votre boutique

Là, c’est à vous de jouer ! Indiquez le nom de votre boutique, le slogan, la description… Prenez le temps de tout bien indiquer. Cette étape est nécessaire pour travailler sur le référencement naturel de votre site. Cela s’inscrit dans votre stratégie de contenu. Restez cohérent, avec la même ligne directrice et le même ton.

N’hésitez pas à réaliser une arborescence de votre site et ainsi définir les textes à créer ou à compléter. La mise en place d’un site internet demande énormément de création de contenus, que ne créera pas forcément l’agence avec laquelle vous travaillez. Après tout, c’est vous qui connaissez le mieux votre business ! Plus vous pensez en amont à vos textes, plus il sera facile de les placer et de hiérarchiser votre site.

Le catalogue

Il est maintenant temps de compléter votre catalogue ! Si certaines informations sont obligatoires, comme le nom ou le prix, d’autres s’avèrent être facultatives. Pourtant, compléter les informations de dimensions et poids vous aidera énormément lors de la préparation des commandes. La fiche produit est également l’étape clé d’un passage à l’acte d’achat. Il est donc essentiels d’y renseigner un maximum d’informations pertinentes et uniques. En plus d’affirmer votre stratégie de contenu, cela permettra d’améliorer votre référencement naturel.

Optimiser une fiche produit peut passer par l’ajout de photos du produit sous différents angles. Ajouter des vidéos explicatives, ou encore offrir la possibilité de partager sur les réseaux sociaux. Si vous proposez le même produit qu’un concurrent, ne copiez pas la description produit du fournisseur, mais reformulez avec vos mots, en l’adaptant à votre cible. Vous vous différencierez autant sur le contenu que sur le référencement.

Fiche produit - Prestashop

Une fiche produit optimisée selon Marketizator.com

Pour plus de conseils pour rédiger une fiche de produit efficace, cliquez ici.

Les promotions

Comme tous les CMS, Prestashop vous propose de créer des promotions. Vous pouvez créer des codes promotionnels (à distribuer sur vos réseaux sociaux ou sur vos newsletters) mais également des soldes sur tout le catalogue. La mise en place de ces promotions est assez facile. Mais n’oubliez pas de vérifier dans quelles conditions elles doivent s’appliquer, et si elles sont compatibles avec les autres règles paniers. Vous éviterez ainsi qu’un client n’utilise tous les codes à sa disposition !

Egalement, dans la version de base de Prestashop, vous serez obligé de créer 1 à 1 les codes. Si vous souhaitez distribuer une série de codes uniques, il faudra installer un plugin supplémentaire qui vous créera une liste de code aléatoires (selon la structure que vous lui aurez indiqué). Pensez-y lors de l’élaboration de votre cahier des charges !

Les taxes

La définition des taxes est une étape clé lors de la configuration de votre Prestashop. En effet, si vous créez une boutique en ligne pour vendre en France, vous devrez appliquer la TVA, à 20% pour les services et les produits (hors alimentaire et autres cas ayant des taxes différentes). La TVA doit également être appliquée sur les frais de port, car la livraison est considérée comme un service (que vous facturez, donc TVA). Si vous décidez de vendre en UE, il faudra appliquer la Taxe Intracommunautaire, qui change selon les pays après un certain seuil défini par pays2. Enfin, si vous souhaitez également vendre en international hors UE, aucune taxe ne sera appliquée sur le produit, et ce seront les douanes de chaque pays qui appliqueront leurs taxes à l’arrivée.

Concernant la France, selon l’article 294 du Code général des impôts, lorsque vous envoyez dans les DOM, la facture est exonérée de TVA. Cela concerne en l’occurrence la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte ou la Réunion. Vérifiez bien que tous les pays de l’UE soit bien défini dans les règles de taxes afin qu’ils soient assujettis à la Taxe Intracommunautaire. Également, assurez-vous, dans l’onglet “Localisation > Taxes”, que les taxes se basent sur l’adresse de livraison et non de facturation, tel que sélectionné par défaut.

La livraison

Pour la livraison, vous avez le choix entre gérer la logistique vous même ou laisser une entreprise spécialisée s’en occuper. Les deux possibilités ont leurs avantages. Si vous avez une boutique physique ou un stock existant, vous pouvez tout à fait la gérer vous même. Dans ce cas, vous pouvez vous orienter vers Boxtal (anciennement Envoi moins cher). Le plugin est gratuit et permet d’éditer facilement les bons d’envoi. Ils ont également déjà négocié les prix avec les différents transporteurs, à vous de choisir votre préféré !

Vous pouvez également externaliser le service de livraison. Alors, faites attention aux possibilités pour relier votre base de données Prestashop à l’ERP de l’entreprise logistique. Cela vous permettra de tout automatiser tout en effectuant le suivi. Ainsi, les statuts des commandes seront automatiquement mis à jour.

En conclusion

La mise en place d’un Prestashop peut être complexe et chronophage. Mais s’y pencher suffisamment à l’avance en définissant vos objectifs vous permettra d’avoir un outil complet qui engrangera un taux de conversion élevé. Surtout, il faut prendre en compte autant votre stratégie que les potentielles contraintes législatives et techniques.

Nous n’avons ici fait qu’effleurer toute la problématique d’une mise en place Prestashop. Si le sujet vous a intéressé et que certains points méritent d’être approfondis, dites le moi en commentaire !

Pour aller plus loin

Vous pouvez en apprendre plus sur la page YouTube de Prestashop et le forum francophone. Orientez-vous également vers la formation Digital Active de Google qui vous donnera de solides bases pour gérer votre boutique en ligne (indépendamment du CMS).

Sources :

1. https://trends.builtwith.com/shop/country/France

2. https://www.asd-int.com/vente-a-distance-seuils-tva

Laisser un commentaire

Autres articles

Autres articles